De l'initialisation à la phase de réalisation

Une partie du projet Pôle Régional Santé intègre les travaux du cahier des charges  “Réponse à l’urgence” émis par le chef du Département de la santé et de l’action sociale (DSAS).

Les lots de travail de la Réponse à l’urgence dans le Nord vaudois (RAU-N) ont ainsi été repensés dans l’objectif d’une mise en oeuvre au 1er janvier 2019. L’un des objectifs prioritaires sera de mettre en cohérence les compétences médicales et médico-techniques régionales afin d’optimiser la réponse à la population sur les lieux de vie lors d’urgence et d’éviter le passage par les urgences hospitalières.

Dans ce contexte, il s’agira également de tenir compte des besoins et organisations de santé du Balcon du Jura et de la Vallée de Joux.

16-25 ans est la classe d’âge qui consulte le plus aux urgences

 

33% des personnes se rendant aux urgences pourraient être référées à un médecin généraliste

 

22% des hospitalisations seraient non pertinentes

Les lots de travail identifiés en 2018

Plusieurs lots de travail ont été identifiés et priorisés pour la Réponse à l’urgence  dans le Nord vaudois (RAU-N) :

  • le tri et l’orientation
  • la réponse médicale
  • la réponse médico-technique
  • la réponse médico-techique en EMS
  • les lits temporaires
  • la pharmacie d’interface
  • la psychiatrie

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site du RSNB

La RAU Nord en image

Les premières réalisations dès janvier 2019

  • Les médecins installé∙e∙s du secteur du Nord vaudois effectueront une partie de leurs gardes à la Permanence du PRS.
  • La garde de nuit sera confiée à l’hôpital.
  • Une équipe infirmière pourra se rendre sur les lieux de vie sous la supervision de médecins.
  • Les compétences d’évaluation des infirmiers et infirmières seront renforcées, la communication interprofessionnelle sera développée.
  • Des produits et prestations pharmaceutiques seront disponibles pour maintenir la population sur les lieux de vie et pour éviter les hospitalisations non pertinentes.