Equipe Mobile de Soins Palliatifs (EMSP)

Activité clinique

Le nombre total de patient∙e∙s suivi∙e∙s en 2021 a retrouvé le niveau élevé de 2018, de 388 patient∙e∙s, soit une augmentation de 11,2% par rapport à 2020 (+ 39 patient∙e∙s). Il n’y a pas eu d’impact du CoVID sur l’activité clinique.


Le nombre de nouveaux et nouvelles patient∙e∙s a augmenté de 15,1% en 2021 par rapport à 2020
, soit 46 patient∙e∙s supplémentaires. L’EMSP a donc atteint 143% de l’objectif annuel voulu par la Direction générale de la Santé du canton de Vaud (en nombre de nouvelles et nouveaux patient∙e∙s; l’objectif est défini comme étant 25% du nombre de décès estimés sur le secteur du RSNB). C’est un retour à un niveau identique voire supérieur aux années 2017-2019, notamment supérieur à l’objectif de 136% atteint en 2018. Il y a eu 517 consultations de l’EMSP auprès de patient∙e∙s en 2021.

Nombre total de patient·e·s suivi·e·s
Nombre de nouvelles/nouveaux patient·e·s

Quant au nombre total de prestations, on observe en 2021 une stabilité des prestations en comparaison à 2019 et 2020, soit au total 2926 prestations. Cela peut être expliqué par une atteinte des prestations maximales possibles avec les ressources humaines actuelles.

A noter que la suppléance des équipes de 1re ligne ne figure pas dans ces statistiques: les deux médecins de l’EMSP (1,2 EPT) effectuent en effet de manière très régulière de la suppléance des médecins de 1re ligne (p.ex. rédaction d’ordonnances médicamenteuses, prescriptions de physiothérapie et de soins à domicile, soins techniques auprès du ou de la patient∙e lorsque nécessaire).

Le nombre de patient∙e∙s pour qui des prestations cliniques de l’EMSP ont été assurées en présentiel auprès des patient∙e∙s et professionnel∙le∙s de santé (consultation clinique, colloque de réseau, soutien à la 1re ligne) a présenté une augmentation de 14,7% en 2021, soit 41 patient∙e∙s supplémentaires comparé à 2020.

 

La facturation TarMed des prestations médicales de l’EMSP via l’assurance obligatoire des soins s’élève à CHF 123’327 pour l’année 2021, soit 18,3% du budget total de l’EMSP.

Prestations totales
Prestations présentielles
Origine des demandes

Provenance des demandes de prestations adressées à l’EMSP :

  • 49,1% proviennent des hôpitaux (lits A, réadaptation et soins palliatifs spécialisés)
  • 12,6% proviennent des structures d’hébergement (EMS et institutions socio-éducatives)
  • 37,6% proviennent du domicile (CMS, autres OSAD, soins infirmiers indépendants)
Origine des demandes des hôpitaux

Par rapport aux demandes de prestations adressées à l’EMSP provenant des hôpitaux :

  • 44% des demandes hospitalières proviennent des eHnv : dont 46,7% du site d’Yverdon, 16,8% de l’hôpital de St-Loup, 16,8% de l’Unité de soins palliatifs d’Orbe, et 12,9% du CTR de Chamblon.
  • 24,6% des demandes hospitalières proviennent de l’HIB : dont 83,7% de l’hôpital de Payerne, et 16,3% du CTR d’Estavayer.
  • Le reste se répartit comme suit : 5,7% du RSBJ (Ste-Croix), 4,6% du PSVJ (La Vallée), 10,8% du CHUV, et 4% du CPNVD (hôpital psychiatrique).
Origine des demandes à domicile

Par rapport aux 64% des patient∙e∙s bénéficiant de soins à domicile, 87% des demandes proviennent des CMS (ASPMAD Nord vaudois + ABSMAD Broye vaudoise), 3 demandes d’OSAD privées (La Source à domicile, Sitex SA, AMAD Homecare), et 9,7% des demandes proviennent d’un infirmier ou d’une infirmière indépendant∙e à domicile.

Motifs des demandes

Le motif de demande de prise en charge le plus fréquemment présent est de manière très prédominante l’aide à la gestion des symptômes (54% des demandes).

L’EMSP est également fréquemment sollicitée pour favoriser le maintien à domicile (30%), et pour une aide à l’orientation (12%).

Age des patient∙e∙s suivi∙e∙s

Répartition des patient·e·s par tranche d’âge :

  • 22%: 64 ans et moins
  • 35%: entre 65 et 79 ans
  • 43%: 80 ans et plus

Projets réalisés par l'EMSP en 2021

  • Le 8 octobre 2021, l’EMSP a passé avec succès un nouvel Audit de certification qualité intermédiaire. Cet audit fait partie du programme de certification qualité continue des EMSP de Suisse par qualitépalliative.
  • L’année 2021 a été impactée dans une mesure un peu moins importante par le CoVID par rapport à 2020 au niveau de son fonctionnement; il n’y a pas eu d’impact sur l’activité clinique.
  • Une reprise de la participation hebdomadaire de l’EMSP au colloque infirmier du Service de médecine de l’HIB Payerne.
  • La bonne collaboration clinique avec l’hôpital de la Vallée de Joux (PSVJ) a été poursuivie, notamment grâce au travail d’une infirmière chargée de projet soins palliatifs au PSVJ, dans le cadre du projet Pôle Régional Santé (PRS).
  • La documentation des principaux outils d’évaluation des symptômes a été directement intégrée sous forme numérique dans les canevas de rapports de consultation de l’EMSP.
  • 38 cours de médecine palliative ont été donnés en 2021 par le Dr Tai de l’EMSP, auprès des médecins hospitaliers et des médecins de la région : Services de médecine eHnv Yverdon et St-Loup, CTR eHnv Orbe et Chamblon, Service de médecine de l’HIB Payerne, Service de médecine-chirurgie du RSBJ, Service de médecine-chirurgie du PSVJ, Unité Emeraude du CPNVD, ForOm NVB, Equipe IMUD de l’ABSMAD, Groupement des médecins d’EMS du canton de Vaud. Sept sujets ont été proposés :
    • Introduction aux soins palliatifs + offre en soins palliatifs
    • Antalgie et opioïdes
    • Ethique et prise de décision thérapeutique
    • Sédation palliative
    • Dyspnée
    • Assistance au suicide/euthanasie/abstention thérapeutique
    • Atelier d’annonce de mauvaise nouvelle (nouveau en 2021)
  • 11 « ateliers flash » de soins palliatifs ont été donnés par les infirmières de l’EMSP, dans les hôpitaux de soins aigus RSBJ, PSVJ, HIB Payerne, et auprès des infirmières ressources soins palliatifs des CMS (ASPMAD et ABSMAD).
  • 1 activité d’enseignement en commun avec Palliative Vaud (pour la 3e année consécutive) a eu lieu le 13.09.2021 à la Fondation St-George (Yverdon).
  • 3 rencontres ont eu lieu avec les infirmières indépendantes et OSAD privées les 11.06.2021, 7.09.2021 et 29.09.2021.
  • Une infirmière de l’EMSP a achevé son DAS de spécialiste de soins palliatifs, débuté en 2020. De ce fait, l’ensemble de l’équipe est spécialisée en soins palliatifs (CAS, DAS ou certificat de formation approfondie ISFM)
  • Compte tenu de l’activité clinique très soutenue, une optimisation des tâches de l’équipe médico-infirmière a été nécessaire: plusieurs tâches de secrétariat ont été déléguées à la secrétaire de l’EMSP.

L'équipe

Les ressources humaines de l’EMSP sont restées stables en 2021.

  • Les ressources médicales sont de 1,2 EPT, à 2 médecins. L’un des médecins (Dr Tai) a également le mandat de coordinateur de l’EMSP à hauteur de 0,3 EPT en sus.
  • Les ressources infirmières sont de 2,6 EPT, à 4 infirmières. À noter toutefois qu’une infirmière était en arrêt de début juin à fin août 2021 et n’a pas été remplacée, ce qui équivaut à –0,6 EPT durant 3 mois.
  • Il y a une secrétaire de l’EMSP à hauteur de 0,3 EPT.

Les ressources humaines, stables par rapport à 2020, en particulier médicales, sont le facteur limitant principal d’une augmentation supplémentaire de l’activité clinique de l’EMSP.

L'équipe

Les consultations cliniques auprès des patient·e·s ont été effectuées à :

  • 41,5% par une infirmière seule
  • 48,1% en binôme médico-infirmier
  • 10,3% par un médecin seul

On constate une stabilité des compositions des consultations entre 2020 et 2021. En particulier, la part médicale des consultations (méd-inf + méd seul) est de 58,4%, ce qui est nettement supérieur aux ressources médicales réelles de l’EMSP (31,5% d’EPT médical sur les 3,8 EPT totaux).

Composition lors des consultations

2022 : poursuivre dans la même lignée que 2021

  • Compte tenu de l’intégration de l’outil de détection palliative validé ID-PALL dans le dossier patient informatisé des hôpitaux de la FHVi depuis avril 2022, l’EMSP accompagnera les médecins des Services de médecine des 4 hôpitaux et des 2 CTR, ainsi que les équipes infirmières en fonction de leur demande, dans l’usage de cet outil ID-PALL.
  • Une possibilité d’intégration d’un∙e accompagnant∙e spirituel∙le au sein de l’EMSP, à échéance indéterminée encore, serait envisageable. En effet les Eglises ont émis la possibilité de financement d’un équivalent d’1 EPT d’accompagnant∙e spirituel∙le (à répartir dans les 4 EMSP cantonales).

L’EMSP du Réseau Santé Nord Broye se réjouit donc de poursuivre en 2022 sa collaboration clinique et de soutien avec les partenaires professionnels de la région, si possible avec la même qualité et réactivité qu’actuellement, ce qui semble aujourd’hui apprécié des partenaires hospitaliers, du domicile et des institutions de long-séjour.

Label QualitéPalliative
Qualité dans les soins palliatifs