La Garde médicale Nord Broye

Une année pas comme les autres

Après 2019, première année de garde gérée et coordonnée par le réseau, il était envisagé une année 2020 de stabilisation, d’adaptation et de mise en place des étapes suivantes, comme par exemple l’utilisation généralisée des équipes mobiles infirmières pour les cercles de garde de médecine de premier recours, mise en place de la garde de gynécologie, adaptation de la garde de psychiatrie, etc.
Mais, comme pour tout le système de santé, il en a été tout autre.
La garde, quelque soit sa spécialité, a été confronté à une baisse généralisée des consultations en urgence. La garde mise en place au Pôle Régional de Santé a été arrêté pendant toute la durée de la première vague.

Ce qui a été réalisé en 2020

Commission régionale et cantonale de la garde

En 2020 et 2021, la commission régionale de la garde est présidée par la Dre Manuela Decarli Diserens. Elle a succédé au Dr Olivier Bettens, qui avait accepté de prendre le premier mandat de mise en place du nouveau système par la RSNB, mandataire régional.

La CRG c’est réuni 4 fois aussi bien en présentiel qu’en visioconférence.

Garde de premier recours, Nord Vaudois

  • Élargissement, dès le 1er décembre 2020, des horaires de soutien par l’équipe mobile infirmières 24h/24h et 7j/7j à la garde de premier recours sur l’entier des communes concernées. Depuis 2019 cette équipe infirmière soutenait la garde uniquement la nuit de 22h à 8h du matin.

Garde de premier recours, secteur Haute Broye et Broye Jorat :

  • Harmonisation du fonctionnement entre les deux secteurs de garde (soutien du mandataire – défraiement des gardiens, etc..)
  • Mise en place, dès le 1er décembre 2020, du soutien par l’IMUD 24h/24h et 7j/7j à la garde de premier recours sur l’entier des deux territoires concernés.
  • À finaliser
    • Intégrer le service des urgences du HIB dans la garde domiciliaire de nuit avec le soutien de l’IMUD.
    • Transférer les gardes de cabinet en semaine aux permanences existantes dans la région : Payerne, Estavayer-le-Lac et Moudon.
    • Concentrer la garde en cabinet uniquement sur le samedi, dimanche et jour férié.

Garde de pédiatrie

  • Amélioration du fonctionnement général de la garde de pédiatrie pour l’entier du secteur au service de pédiatrie des eHnv d’Yverdon.
    • Mise à disposition d’une assistante dédiée aux médecins de garde
    • Amélioration des méthodes de facturation
    • Test de l’application OneDoc pour la prise de rendez-vous à la permanence de pédiatrie du HIB.
  • À finaliser
    • Intégrer dans la garde les permanences de pédiatrie du HIB et des eHnv

Garde de Gynécologie

  • 2020 a été consacré à l’élaboration d’un modèle de garde qui soit utile à la population concernée et qui soit paritaire sur l’entier du canton. Un modèle de garde a été présenté à tous les gynécologues du Nord-Vaudois et de la Broye en octobre 2020. Pour une mise en application au 1er mars 2021.

Garde de psychiatrie

  • Des améliorations de cette garde ont été demandées par les 4 secteurs du canton. Une rencontre avec le GPPV, la DGS et les mandataires devrait permettre d’ouvrir les discussions et intégrer la psychiatrie régionale dans cette garde.

La garde en quelques chiffres :

Nombre de cas transmis par la CTMG aux différents secteurs de garde :

 20202019
Nord Vaudois24452820
Haute Broye5781327
Broye Jorat8141115
Psychiatrie165171
Pédiatrie5811419

Les secteurs de la vallée de Joux et de St-Croix traitent directement les urgences dans leur région.

La lecture des chiffres montre clairement que, pendant la pandémie, le recours aux urgences médicales a diminué pour certaines spécialités, ou dans certaines régions, de plus de 50%. Ce ralentissement a été général dans le canton. Le nombre d’appel à la centrale des urgences (CTMG) a lui augmenté pour répondre aux sollicitations de la population autour de la pandémie.