Equipe Mobile de Soins Palliatifs – EMSP

Activité clinique

Le nombre de patient∙e∙s suivi∙e∙s par l’EMSP s’est stabilisé à 350 patient·e·s en 2019 (même niveau élevé qu’en 2018 : 383), ce qui reste plus de 41% supérieur à l’objectif annuel souhaité par la Direction Générale de la Santé de 247 patient·e·s. De manière corrélée, le nombre total de prestations réalisées est également stable à 2705 prestations en 2019 (2736 prestations en 2018).

Ces chiffres sont très satisfaisants et reflètent la persistance d’une activité très soutenue de l’EMSP auprès des bénéficiaires du Nord vaudois et de la Broye vaudoise. La stabilité de l’activité clinique par rapport à 2018 met en évidence que la marge de progression de l’EMSP a été atteinte compte tenu de la stabilité des ressources humaines de l’EMSP en 2019.

Par rapport à l’ensemble des demandes de prestations de l’EMSP :

  • 48% des patient∙e∙s proviennent d’hôpitaux (lits A, lits B, unité de soins palliatifs spécialisés)
  • 41% des patient∙e∙s sont à domicile ou en ambulatoire (cabinets, domicile, OSAD)
  • 11% des patient∙e∙s sont résident∙e∙s de structures d’hébergement (EMS et institutions pour personnes handicapées)

Près de deux-tiers des demandes hospitalières proviennent des eHnv (63,6% ; dont 50,4% du site d’Yverdon-les-Bains, 18,4% du site de St-Loup, et 13,5% de l’Unité de soins palliatifs d’Orbe).

Le reste des demandes hospitalières se répartit comme suit : 12,9% du HIB (Payerne et Estavayer-le-Lac), 8,0% du RSBJ (Sainte-Croix) et 6,8% du CPNVD (Centre de psychiatrie du Nord vaudois). Ces proportions sont stables par rapport à 2018.

Nombre de patient·e·s suivi·e·s

a

Origine des demandes

Les motifs des demandes de suivi par l’EMSP les plus fréquemment présents sont, de manière très prédominante l’aide à l’antalgie, suivi d’une aide à l’orientation, et une demande d’avis global pour 7% des demandes. Les diagnostics oncologiques restent les plus fréquents.

Motifs des demandes
Proportion de diagnostics oncologiques

Projets réalisés par l'EMSP en 2019

La principale réalisation en 2019 est la réussite de l’audit de re-certification qualité le 14 juin 2019, qui a permis le renouvellement du label « Qualité dans les soins palliatifs » de QualitéPalliative. Cette certification qualité est une exigence requise de toutes les EMSP de Suisse et doit être renouvelée tous les 5 ans. Elle atteste de la qualité des prestations de l’EMSP dans le suivi de soins palliatifs spécialisés auprès des usagères et usagers et de la région.

Plusieurs autres projets poursuivis et développés en 2019 ont permis de renforcer la collaboration avec les partenaires de 1re ligne et les prestations de l’EMSP. Ce sont entre autres :

  • La mise en place d’une collaboration fructueuse avec la Dre A. Zimmermann (médecin cheffe adjointe de l’Unité de soins palliatifs spécialisés, eHnv Orbe), entrée en fonction le 1er juillet 2019. Le lien entre EMSP et USP d’Orbe a été renforcé pour une meilleure fluidité dans la prise en charge des patient·e·s. Il y a dorénavant deux médecins spécialistes en médecine palliative dans la région Nord-Broye.
  • La pérennisation de la participation d’une infirmière de l’EMSP au colloque infirmier hebdomadaire du Service d’oncologie ambulatoire des eHnv d’Yverdon-les-Bains, permettant une interface idéale entre EMSP, équipe d’oncologie ambulatoire et infirmière de soins palliatifs en soins aigus.
  • La facturation des prestations médicales de l’EMSP depuis le 1er juillet 2019, comme décidé par la Direction générale de la Santé pour les 4 EMSP cantonales. CHF 28’059 facturés via la LAMal du 1.07.2019 au 31.12.2019.
  • 33 cours de médecine palliative donnés par le médecin de l’EMSP aux médecins hospitaliers des 5 sites de soins aigus de la région, sur 5 sujets différents. L’effet pédagogique sur les changements de pratique a été observé sur le terrain.
  • L’élaboration d’Ateliers flash de Soins palliatifs en collaboration avec une infirmière spécialisée en soins palliatifs de l’hôpital d’Yverdon-les-Bains, pour diffusion progressive auprès des équipes soignantes des hôpitaux, CMS et EMS.
Label QualitéPalliative

L'équipe

Les ressources humaines de l’EMSP sont restées globalement stables en 2019, avec 3 infirmières (2,0 EPT) et 1 médecin (0,6 EPT au 1er semestre puis 0,7 EPT dès le 2e semestre). Le médecin a également le mandat de coordinateur de l’EMSP (à hauteur de 0,3 EPT).

Les consultations cliniques auprès des patient·e·s ont été effectuées :

  • 54% par une infirmière seule
  • 31% par un binôme médico-infirmier
  • 15% par le médecin seul

On observe donc que 46% des consultations de l’EMSP se sont faites avec le médecin, alors que le poste de médecin n’équivaut qu’à 35% des EPT totaux de l’équipe, ce qui est un indicateur de la forte demande médicale requise pour les consultations de l’EMSP en 2019.

L’année 2020 sera riche en perspectives…

Toutes les infirmières de l’EMSP seront détentrices du DAS de spécialiste de soins palliatifs. En outre, pour la première fois depuis 2016, l’EMSP verra ses ressources humaines augmenter de manière significative afin de répondre à la demande croissante, avec la création d’un poste médical supplémentaire à 0,5 EPT et d’un poste infirmier supplémentaire à 0,6 EPT.

Cela va permettre à l’EMSP de poursuivre son mandat sur des bases solides auprès des usagères et usagers, ainsi que son étroite collaboration avec les partenaires professionnels de la région, à l’hôpital, à domicile et en EMS.